Différence Smolt Truitelle

Truitelle, Tacon & Smolt.

A la pêche à la truite, nous sommes tous heureux de prendre un poisson.
Mais êtes-vous sûr qu’il s’agit bien d’une truite ?
Nous allons donc passer en détails ses trois noms en détails pour vous permettre de ne plus faire d’erreurs.

Tout d'abord merci à Fred pour cet article !! Fred tient ce qui est pour moi le Forum de pêche le plus sympa et que vous pourrez trouver ICI
Vous savez que je pêche sur la Touques !! Cette rivière est la plus belle de France pour la truite de mer .... mais aussi pour ses saumons !! En 2014 c'est 7030 truites de mer et 76 saumons qui s ont remontés au dessus du breuil en auge et passés pour beaucoup au pied de mes Gîtes de Pêche. Alors quand on pêche sur ces rivières ... il faut distinguer les truites des truites de mer ou des saumons .... apprenons ensemble.

La truite (ou truitelle pour ce qui nous concerne ici).

Tout le monde connaît ce magnifique poisson très combatif et tant recherché en première catégorie.
Pour le sujet qui nous intéresse, il ne s’agit que de la truite fario, puisque la truite arc en ciel ne se reproduit pas dans la nature ... en tout cas en France !

Sa magnifique robe mouchetée rouge et noir plus les différents aspects colorés suivant son habitat en fait un poisson avec des variantes superbes.

Les juvéniles ou truitelles, ont quant à elles en plus des taches sombre, le plus souvent reliés ensemble, de plus les points rouge et noir sont le plus souvent au centre d’une tache blanche comme sur le dessin ci-dessous.

Les caractéristiques physiques :

1 – Queue peu échancrée,
2 – Nageoire adipeuse bordée de rouge-orangé,
3 – Flancs parsemés de nombreux points rouge-orangé auréolés de clair,
4 – Mâchoire atteignant ou dépassant l’arrière de l’œil,
5 – Liserés noirs et blancs ornant les nageoires pelviennes et anales, nageoire dorsale tachetée,

http://www.peche-orne.fr/gestion-milieux-truite-fario_33_fr.html

Le Tacon ( ou jeune saumon )

Sa ressemblance avec la truitelle est fort trompeuse et beaucoup de pêcheurs font l’erreur lors de sa
capture.  Ca pêche est interdite, mais les prises accidentelles fréquentes. Il faut pourtant les remettre soigneusement à l’eau pour qu’ils puissent repartir en mer pour grandir et revenir se reproduire, car même si sa population commence à se reformé, nous sommes loin d’avoir un nombre de spécimen adultes pour pérenniser l’espèce. Mais sa pêche (du saumon) reste autorisée sous certaines conditions, à savoir sur de parcours spécifique et avec le timbre migrateur.
Mais revenons à notre tacon.

Contrairement à la truitelle, il a des taches sombre ressemblant plus a des marques de doigts séparés les unes des autres. Le reste de sa robe étant plus blanc argenté que la truitelle. Les points rouge sont tous sur la même ligne et les tâches ne sont pas oréolées de blanc. Au printemps, peu avant son départ en mer, le tacon prend une robe argentée, une forme plus élancée; on l’appelle «smolt» ou «saumoneau», Le séjour en mer, variable suivant les individus, dure de 14 à 36 mois; à son retour, le saumon mesure entre 65 cm et parfois plus d’un mètre. A l’étape du Smolt, on peut le confondre avec une autre espèce de nos rivières, le smolt de truite de mer que nous allons voir après.

http://www.federationpeche.fr/56/departement.php?page=848


Les caractéristiques physiques :

1 – Queue très échancrée,
2 – Nageoire adipeuse gris-bleu,
3 – Flancs portant 8 à 12 tâches bleu-violet nettes («marques de doigt») et régulièrement espacées; petites taches rouges intercalaires peu nombreuses,
4 – Petite bouche, l’extrémité de la mâchoire ne dépasse pas le milieu de l’œil,
5 – Nageoires pectorales larges,


Pour bien comprendre la différence, rien ne vaut une belle photo.



Le Smolt (saumon ou truite de mer).

A ce stade de développement, il est compliqué de faire la différence entre la truite de mer et le saumon. Comme pour le tacon, sa pêche est interdite et les prises accidentelles fréquentes.

La morphologie de la truite de mer est voisine de celle de la truite fario, la différence concerne les nageoires nettement plus développées chez la truite de mer, en particulier la caudale particulièrement large, la coloration de la truite de mer est variable, elle dépend d’une part de l’habitat où elle vit et par ailleurs du stade du processus de reproduction dans lequel elle se trouve


A son arrivée en rivière, la truite de mer a une robe argentée et ponctuée de points noirs, elle brunit lors de sa migration vers les zones de fraie.
https://thinkbluemarin.wordpress.com/category/eric-ettlinger/


Mais les juvéniles arborent une robe argentée très claire sur le ventre et plus foncé sur le dos. On peut parfois encore voir des petites taches noir sur les flancs.
les smolts ont les nageoires ventrale blanche transparentes au lieu d'être jaune ça permet de les identifier rapidement pour les remettre à l'eau et peuvent atteindre 28 cm


Il est donc important d’être informé pour bien faire la différence lors d’une prise.

Les articles les plus lus cette année

pêche poisson plat Normandie

repérer les coins de pêche sur carte marine

Carte marine et sedimentologique pour la pêche

Plomb relache de poisson en décompression